26 août 2014

Je vous présente un essai graphique avec un fond monochromatique.

Elsatika, the first Alsatian and why ?

A force de détails, souvent on perd l’élément central. Dans cette illustration, j’avais très envie de mettre en avant l’Alsacienne. Alors oui, j’ai eu des critiques, limite des insultes car cela ne représente pas la « vraie » alsacienne à cause des « formes » et de la silhouette de ma pin-up… Que dire ? l’art est subjectif, laissons parler et soyons plutôt attentif à ce que je propose : un regard neuf.

Pour cette illustration, je me suis rapprochée davantage de l’aplat de couleur. J’ai vraiment voulu porter l’attention du spectateur sur ce qui reste vraiment important dans ce dessin, en d’autre terme l’Alsace et la jolie femme 😛

Vous me demanderez, pourquoi Elsatika, the first Alsatian ? Dans un premier temps, j’avais envie d’évoquer le retour aux choses simples (aplats de couleurs, peu de détails, etc…) donc revenir à l’origine et donc la première Alsacienne (first Alsatian en anglais). Ensuite, je trouvais que le terme sonnait comme un film connu, j’ai trouvé cela sympa de m’y rapprocher (sans concordance évidemment). Elsatika, avec la racine du prénom Elsa et « tika » avec un morceau du mot « Alsatique » pour les fameuses origines et une touche de féminité avec la sonorité en « a » et voilà !

J’espère que ce dessin vous fera aimer davantage l’Alsace ![:en]Je me rapproche davantage de l’aplat de couleur dans ce modèle. J’ai vraiment voulu porter l’attention du spectateur sur ce qui reste vraiment important dans ce dessin, en d’autre terme l’Alsace et la jolie femme 😛

J’espère que ce dessin vous fera aimer davantage l’Alsace !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :