Dessiner un portrait depuis une photo en 5 étapes
30 avril 2017
0

Quand on aime dessiner, il vient un moment où l’on a envie de dessiner une personne qui dégage une beauté que l’on veut capturer ou reproduire. En outre, que ce soit pour un projet personnel ou un projet professionnel, on a envie de se lancer et de tenter. Durant ce tuto, je vous explique ma technique et je vous guide dans le dessin d’un portrait, à main levée, depuis une photo en seulement 5 étapes.

Dessin à main levée d'un portrait à partir d'une photo - Fanny Bonenfant

Étape 1 : Analyse de la photo

Pour ce tutoriel, je vais réutiliser le portrait d’une actrice américaine connue (siiii !) que j’ai trouvé sur Pinterest.

C’est une étape incontournable du portrait. Je prend toujours le temps de regarder la photo choisie et je me demande si ça va le faire (personne n’est parfait)… Oui ? Donc j’analyse 3 parties :

  • L’angle du visage, s’il est de 3/4, de face ou de profil. Ici c’est 3/4, comme 80% des portraits faciles selon moi.
  • La forme des éléments : Le visage, les cheveux, les yeux, la forme du nez, la forme du menton, etc…
  • La perspective : Si le point de vu est en contre-plongée, en plongée ou plutôt de face. Ici ce sera à peu près de face.

Étape 2 : Je vais te refaire le portrait !

Croquis du portrait à faire à main levée - Fanny Bonenfant illustrations
Croquis du portrait à faire à main levée – Fanny Bonenfant illustrations

Maintenant que j’ai analysé notre photo, pour le dessin, et les besoins techniques, je vais enfin noircir le papier. En général, je commence toujours par faire des formes grossières qui reprend globalement les éléments précédents.  L’erreur que font certains et de vouloir  commencer par le centre du visage. C’est en partie une erreur… On va toujours du global aux détails.

Comme déjà expliqué, je ne cherche pas le dessin académique mais plutôt des traits de bande dessinée voir « rough« . 

Le fait de réaliser un esquisses grossières me donne une idée du futur dessin et me permet d‘estimer les proportions. Alors, j’y vais franco sur l’ébauche !


Étape 3 : On nettoie la zone

Nettoyage des traits du croquis pour le portrait à main levée de Susan Sarandon
Nettoyage des traits du croquis pour le portrait à main levée de Susan Sarandon

Maintenant que j’ai bien gribouillé (et que j’ai bien défoncé mon critérium ou mon crayon HB), va falloir épurer la zone. Pour cela,  je redessine proprement les traits que j’estime importants, en outre : les contours, les traits du visage et les éléments secondaire (cheveux et reste du corps). Ensuite, je vérifie que ma perspective soit bonne. À cette étape, je me fais plaisir avec les détails, je noircis les zones sombres également.

Maintenant, voir déjà avant, je commence à donner mon style et mon coup de crayon au dessin. En d’autres termes, je fais en sorte que ce dessin sera unique par mes traits ;). Si vous reprenez le dessin d’un autre auteur : Faites sa création à votre sauce, c’est très enrichissant !  Toutefois, je prête une attention particulière aux traits importants du dessin : yeux, nez, bouche et front qui font du personnage, ce qu’il est. Par exemple, ici :

  • Elle a de grands yeux, des sourcils fins et dessinés.
  • Elle a un petit nez retroussé.
  • Une bouche fine.
  • Le visage carré et le menton légèrement en galoche.
  • Pas besoin de préciser qu’elle est brune et bouclée ? si ?

N’oubliez jamais que le dessin est une thérapie. C’est-à-dire, qu’on prend son temps et on ouvre ses chakras pour accueillir la patience et l’inspiration : zen !


Étape 4 : J’encre et/ou je colore

Encrage et couleur du portrait sur Sketchbook de Susan Sarandon par Fanny Bonenfant
Encrage et couleur du portrait sur Sketchbook de Susan Sarandon par Fanny Bonenfant

Cette étape est charnière, car c’est selon mon humeur. Il arrive que je n’encre pas mon dessin pour lui donner un aspect « rough » que j’affectionne. Ceci dit, pour encrer, j’utilise deux feutres sur papier :

  • un fin -0.3 ou 0.5, pour les détails,
  • et un gros, style pinceau, pour les contours.

Sur tablette c’est le simple pinceau de Photoshop, easy !

Ensuite, il est plutôt rare que je ne colore pas mes dessins. En effet, vous constaterez que j’aime les couleurs (j’aime que ça claque!). Je ne m’attarderais pas sur l’étape dite, de couleurs, car les goûts et les couleurs ne se discutent pas, mais on en discutera.


Étape 5 : On signe !

Alors, ici je plaide coupable. Il m’arrive encore d’oublier de signer mes dessins *huements de honte* ! Comme les autres étapes, elle est tout autant importante malgré que cela ne semble pas si énorme : il faut signer ses dessins. Personnellement, j’aime également dater mes dessins, car dans quelques années je serais contente de me rappeler du chemin parcouru. De plus, si vos dessins plaisent, comment les gens sauront qui vous êtes ? (ballot!)


La projection : une solution mais pas des moindres pour les pressés

Pour le dessin express, et pour ceux qui cherchent la facilité, il y a la technique de la « projection » qui est bien plus vieille que le papier calque ! On en reparlera mais sachez qu’elle date du 15ème siècle avec une certaine « chambre noire ». En effet, les artistes (Léonard de Vinci ou encore Verneer) d’autrefois étaient déjà des loubards !  Mais pas si bête !

Est-ce que ma technique vous semble réalisable ? Plutôt main levée ou projection ?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :